lundi 5 septembre 2016

Culturons-nous viennois

Après le musée de l'Homme au pied de la tour Eiffel à Paris (présentez sur un billet précédent), nous avons chacune choisi un musée viennois pour des vacances qui se veulent culturelles ! Sans surprise, Freud is mine. 

Dès le deuxième jour, c'est LE jour, LA visite pour laquelle j'ai traversé l'Europe ! J'ai "rencontré" Freud lors de mon année de terminale, en philo, avec l'étude des rêves! Depuis ma licence : étude sur les névroses. L'année prochaine, j'entame les psychoses. Et beaucoup de lectures. Découvrir la psyché humaine est illimité et passionnant! Mon livre préféré, celui du grand Sacks "L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau". 

Nous passons la porte... L'entrée est au premier étage et les murs sont décorés d'une frise retraçant les grandes étapes de la vie du Maître mais aussi celui de la psychanalyse, ainsi que la place des femmes dans cette discipline! L'escalier est magnifique avec ses rambardes en fer forgé. Le musée se situe dans l'appartement divisé en deux parties : l'une pour le cabinet et la salle d'attente, l'autre pour la famille. Il a été réhabilité  par l'association de psychanalyse en 1971 (auparavant des locataires le louaient et y vivaient), et les différents meubles d'époque et objets ayant appartenus à Freud ont été offerts par Anna Freud, sa fille. Freud a vécu dans ce lieu de 1891 à 1938, puis ils ont du fuir la nazisme vers Londres. Ses quatre soeurs, elles, n'ont pas survécus et ont été exterminées dans les camps. 

Le cabinet de Freud était peuplé de ses dizaines d'objets de collection : des antiquités étrusques, romaines, égyptiennes... Une partie est exposée dans la salle d'attente! Cette même salle qui a vu passer nombre de patients, tel que "l'homme au rat" et "l'homme au loup"! Les expositions de photos en noir et blanc sont superbes. Même si vous n'êtes pas intéressés par l'histoire de Freud mais que la photographie est votre "hobbie" alors vous ne devez pas manquer d'y aller. A l'entrée, on nous tend des guides audio en français et un classeur de lectures pour chaque tableaux et objets. Le musée offre énormément d'informations, c'est une chance inouïe d'arriver jusque là. 
Nous apprenons qu'il a eu 6 enfants ! Nous pouvons imaginer la vie qui régnait entre ces murs, immortalisée par des clichés magnifiques de son amie Marie Bonaparte. 
18h, la séance se termine. 
Retour à la vie citadine viennoise! 

Le lendemain, c'est à Kitoom de choisir et ça sera : le Mumok (Musée d'art moderne XXieme, XXI ième Siècle) situé dans le quartier des musées. Au sud ouest du centre ville, cela nous permet de passer devant l'emblématique cathédrale gothique de Vienne, entourées de dizaines de touristes. La chaleur nous oblige à prendre une glace ;-) vanille pistache, et pour moi stracciatella et myrtille! 

Le Mumok est un espace contemporain dans le quartier "hipe", un cube sur 6 étages avec des murs bruts et des escaliers en fer.  Les trois étages supérieurs présentent des oeuvres très décalées et modernes. Des structures couvertes de peinture de toutes les couleurs, une prise géante peinte, une benne à ordures métallique remplies de tableaux et oeuvres déchiquetées, des mannequins transformés donne une impression d'anormale... C'est l'étage 2.0 ! J'ai personnellement beaucoup de mal à adhérer à ce genre d'art nouveau. Beaucoup d'oeuvres dérangent et c'est peut-être là leur but. Pour la plupart, des représentations sexuelles ou particulièrement violentes ou rapport à l'antisémitisme. 

La suite correspond plus à nos goûts : l'art noble comme ont dit avec des sculptures (Alberto Giacometti : Femme debout III et Buste de Diego) et plusieurs rangées de tableaux exposés sur des grilles immenses. Plusieurs artistes issus du surréalisme : Magritte (la voix du sang) ou Juan Miró. C'est également une rencontre avec un tableau de Kandinsky (l'élan tranquille) mon chouchou présent aussi au musée des beaux arts de Nantes. Le bâtiment de plus de 4800 m carré où l'on retrouve aussi aussi du Paul Klee, Picasso, et le bleu inoubliable d'Yves Klein! 
Nous n'avons pas vu les oeuvres de Yoko Ono, cependant j'ai grimacé en voyant "Napoléon, napoléon, tu as une araignée dans le plafond" de Niki de Saint Phalle. Un clin d'oeil à notre étape suédoise ? Et la journée touche à sa fin.

Il nous a manqué des explications pour saisir la portée des oeuvres de l'exposition " Painting 2.0", cependant nous sommes satisfaites d'avoir approché un tout autre monde. J'espère que ce billet vous donnera envie d'y aller à l'occasion ! 

Avec tout ça, un capuccino glacé s'impose! 27°! 







Dans l'ordre : Freud, Breuer et sa femme Mathilde, l'écrivain Stefan Zweig








Photos 1, 2, 3 et 4 Vue générale.
Dans l'ordre ensuite : Niki de Saint Phalle, Giacometti, Picasso

2 commentaires:

  1. Mumoooook 🤓
    Le cappuccino glacé etait délicieux !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer